FAQ

Vous trouverez ci-dessous les questions qui ont été le plus fréquemment posées au sujet du voyage en République dominicaine, elles vous aideront à le planifier, ne serait-ce qu’un peu plus.

Comment puis-je me rendre en République dominicaine ?

La République dominicaine compte huit aéroports internationaux, cinq ports de croisière et une variété de marinas pouvant accueillir des bateaux et des yachts de toutes tailles, mais aussi des aéroports plus petits pour les avions privés. Le territoire dominicain est assez grand, nous vous conseillons donc de bien choisir votre aéroport d’arrivée.

Pour plus d’informations, consultez nos recommandations ou contactez l’un de nos bureaux à l’étranger.

De quels documents ai-je besoin pour me rendre en République dominicaine ?

Vous avez besoin d’un passeport valide. Les ressortissants de certains pays devront se procurer un visa.

Visas

La République dominicaine délivre des visas de tourisme, d’affaires, de travail, d’études et de résidence. Les visas touristiques peuvent être délivrés pour une ou plusieurs entrées et  être prolongés de 60 jours.

La liste des citoyens qui ont besoin d’un visa est disponible dans tous nos consulats.

Quelles sont les personnes exemptées de visa ?

  • Les résidents de la République dominicaine et les ressortissants dominicains.
  • Le personnel diplomatique et consulaire en service qui se rend en République dominicaine dans le cadre d’une mission consulaire.
  • Les passagers d’avions privés non commerciaux, pour autant que l’avion remplisse les conditions suivantes : voyage dans le cadre d’une compétition sportive, voyage de loisirs, tourisme et affaires. L’avion ne doit pas peser plus de 13 608 kg et avoir une capacité maximale de 12 passagers.
Que se passe-t-il si je décide de rester plus de 30 jours ?

Une taxe pour séjour prolongée vous sera facturée à l’aéroport en fonction de la durée de cette prolongation, 2 500 DOP (environ 50 $ US) pour un délai maximum de deux mois supplémentaires. Cette somme doit être versée au bureau d’immigration, après le check-in et le contrôle de sécurité.

Quel est le coût de la taxe de départ ?

La taxe de départ est de 20 $ US, mais vous n’avez pas à la payer, elle est déjà incluse dans le prix de votre billet d’avion.

Quel est l’indicatif téléphonique de la République dominicaine ?

Le code du pays est +1. Il y a aussi trois codes régionaux de téléphone : 809, 829 et 849.

Quel est l’âge légal pour la consommation d’alcool ?

En République dominicaine, vous pouvez acheter et consommer des boissons alcoolisées à partir de l’âge de 18 ans. Cela signifie que les bars n’admettront pas les mineurs, même accompagnés par leurs parents ou par un adulte.

Quel temps fait-il ? À quelle époque de l’année se situe la saison des pluies ?

La République dominicaine est entourée de plus de 1 600 km de littoral au nord, à l’est et au sud, et son climat est tropical. Les températures maximales oscillent entre 27°C et 32°C et les minimales entre 18°C et 23°C pendant l’hiver. Sous les tropiques, il est difficile de parler d’une saison des pluies. Les pluies sont généralement de courte durée.

Quand se situe la saison des ouragans ?

La saison des ouragans de l’Atlantique commence le 1er juin et peut durer jusqu’au 30 novembre. En République dominicaine, les saisons d’été et d’automne sont ensoleillées, nuageuses et humides, ​avec des averses occasionnelles en fin d’après-midi ou pendant la nuit. Historiquement, la plupart des ouragans ont sévi au mois de septembre, mais les probabilités de catastrophe restent minces. Par ailleurs, le personnel hôtelier est formé pour gérer ces situations, et les bâtiments sont aujourd’hui équipés pour résister à la force des ouragans.  N’oubliez pas que la République dominicaine est un grand pays. Si une côte est touchée, il est possible qu’une autre soit complètement épargnée.

Le territoire dominicain est-il plus grand que celui de Porto Rico ou de la Jamaïque ?

Située dans la mer des Caraïbes, la République dominicaine occupe une superficie de plus de 48 442 km², ce qui représente cinq fois la superficie de Porto Rico et quatre fois celle de la Jamaïque. En raison de la grandeur de son territoire et la variété de son relief, la République dominicaine offre aux visiteurs une incroyable diversité de paysages : plages, montagnes, grottes préhistoriques, déserts, lacs, îles, fleuves et nombreuses cascades. La République dominicaine a tout ce qu’il faut pour vous plaire.

Je parle très peu espagnol. Est-ce un problème ?

Vous n’aurez aucun problème de communication en République dominicaine. Les Dominicains sont très accueillants et même s’ils ne parlent pas votre langue, vous trouverez toujours quelqu’un qui parle anglais. Dans les grandes villes et sur la plupart des sites touristiques, le personnel des hôtels, des restaurants et les guides touristiques comprennent et parlent l’anglais ou d’autres langues. Dans les villages et campagnes, les Dominicains parlent un peu moins l’anglais, mais ils sont très aimables et vous aideront à trouver votre chemin.

Quels vêtements dois-je apporter ?

En République dominicaine, le temps est chaud et ensoleillé toute l’année. Mais les matinées et les soirées sont fraîches de novembre à mars, en ville comme à la montagne, donc il convient de prévoir des vêtements un peu plus chauds. Nous vous conseillons d’emporter des vêtements légers, en coton ou en lin pour la chaleur, des maillots de bain, une veste légère et un pantalon. Même si vous séjournez dans un hôtel, assurez-vous d’emporter une tenue un peu plus chic pour les occasions spéciales ou pour dîner au restaurant. Si vous séjournez à Saint-Domingue, apportez vos vêtements de ville habituels et quelques vêtements plus formels. Si vous allez voir une pièce au Théâtre National, une tenue correcte est exigée. Par ailleurs, si vous visitez des églises, certains monuments et musées nationaux, l’entrée vous sera peut-être refusée si vous êtes en short ou mini-jupe. Certains bureaux du gouvernement vous refuseront l’entrée si vous vous présentez en t-shirt et en sandales.

Puis-je voyager avec mon animal de compagnie ?

Avant de voyager avec votre chat ou votre chien, nous vous conseillons de vous renseigner auprès de votre voyagiste. Renseignez-vous sur le coût du transport de votre animal à bord ou en soute. Nous vous recommandons de vous y prendre à l’avance, car certaines compagnies aériennes limitent le nombre d’animaux pouvant être acceptés.

Un certificat de santé délivré et signé par un vétérinaire agréé devra accompagner chaque animal. Ce certificat doit garantir que l’animal a été examiné dans les 30 jours précédant le départ et qu’il est exempt de toute maladie infectieuse, qu’il a été traité contre les parasites externes et internes et qu’il est vacciné contre la rage. Le certificat de vaccination contre la rage doit inclure la date de vaccination, la période d’immunité, le nom du produit et le numéro de série.

À votre arrivée en République dominicaine, demandez à parler au responsable du contrôle des animaux qui examinera votre certificat et remplira le formulaire officiel d’autorisation d’entrée obligatoire.

Ce pays est-il sûr ?

La République dominicaine affiche l’un des taux de criminalité les plus bas de la région. Cependant, il convient de faire preuve de bon sens, et il est préférable de prendre les mêmes précautions que vous prendriez dans n’importe quel pays ou grande ville du monde. Évitez d’exhiber des objets de valeur comme votre smartphone ou votre appareil photo. Utilisez-les discrètement, loin des zones touristiques. Laissez vos bijoux à la maison, habillez-vous simplement et ne vous promenez pas dans les rues isolées, de jour comme de nuit.

Dois-je vouvoyer les gens ou les tutoyer ?

Même si les temps changent et que les Dominicains utilisent de plus en plus le tutoiement, nous vous conseillons de rester polis. Utilisez le « vous » espagnol (Usted) lorsque vous ne connaissez pas bien la personne. Don ou Señor peuvent être utilisés pour dire « monsieur » et Doña ou Señora pour dire « madame ».

Il ne sera pas non plus nécessaire de faire trop de manières, les Dominicains sont des personnes ouvertes et sociables. Les termes amigo (ami) et hermano (frère) sont fréquemment utilisés. Ne soyez pas surpris si vous êtes surnommé mi amor (mon amour) ou cariño (chéri) dans la rue ou dans les commerces locaux : c’est comme ça que les Dominicains communiquent.

Est-il recommandé de boire de l’eau du robinet de l’hôtel ?

Non, l’eau du robinet n’est pas bonne à boire en République dominicaine, car elle n’est pas purifiée. Buvez uniquement de l’eau minérale, vous en trouverez partout, dans votre hôtel, dans les boutiques et supermarchés de votre quartier.

Mon permis de conduire est-il valide en République dominicaine ?

Oui, mais seulement pour la durée de votre séjour légal, c’est-à-dire pendant 30 jours ou pendant toute la durée de votre visa.

Devrais-je louer une voiture ?

La République dominicaine possède l’infrastructure routière la plus moderne des Caraïbes, ses autoroutes modernes desservent les principales destinations touristiques. Ceci dit, conduire en République dominicaine peut se révéler stressant ; nous vous conseillons de faire preuve de prudence et de garder un œil vigilant sur les autres véhicules, les piétons, les vaches et tout autre éventuel compagnon de route et intrus. Conduire à la campagne est bien moins angoissant que de conduire dans les grandes villes, mais dans les villages, soyez attentifs, il peut y avoir des obstacles sur la route. Il est préférable d’avoir un minimum d’expérience de conduite, dans les grandes villes ou dans les Caraïbes.

Évitez les excès de vitesse et si vous le pouvez, évitez de conduire la nuit, les éclairages sont souvent médiocres, voire inexistants, ce qui favorise les accidents de la route et les actes criminels.

Pour certaines destinations touristiques, disposer de votre propre véhicule peut s’avérer utile. Il y a tellement de choses à voir. Par exemple, si vous voyagez sur la côte nord de Montecristi à Puerto Plata ou à Cabrera, ou sur les plages de Samaná, la location d’une voiture vous permettra de vous arrêter et d’admirer le paysage en chemin. Sur la côte est, les voyages en voiture vous permettront une exploration plus accessible des zones touristiques populaires de La Romana, Bávaro, Punta Cana et de Cap Cana. De Barahona à Pedernales, le sud-ouest de la République dominicaine est l’une des régions les plus belles et sauvages du pays. Aussi, les transports en commun y sont très limités. En vous déplaçant en voiture, vous gagnerez du temps et de l’argent, surtout si vous comptez vous rendre sur des sites éloignés comme Bahía de Las Águilas. Les plages et attractions qui entourent les principales destinations de la région seront plus accessibles et économiques en voiture.

Si vous comptez vous rendre à Saint-Domingue, Santiago ou Puerto Plata, il est préférable de compter sur le vaste réseau de taxis et de VTC. Vous pouvez commander un taxi à tout moment, les compagnies de taxi sont disponibles 24h/24.Elles vous proposeront pour la plupart un tarif fixe d’environ 5 $ US pour la plupart des trajets en ville.

Puis-je utiliser mon smartphone en République dominicaine ?

Si votre téléphone portable est compatible GSM, vous pouvez l’utiliser. Cependant, vous devez savoir que les coûts d’itinérance seront très élevés. Le mieux est d’apporter un téléphone débloqué et d’acheter une carte SIM sur place pour disposer d’un numéro local. Vous n’aurez qu’à présenter votre passeport dans une agence Claro, Orange et Tricom. La carte SIM vous coûtera moins de 5 $ US et vous devrez acheter un crédit téléphonique supplémentaire pour les appels.

Les entreprises dominicaines acceptent-elles les dollars américains ou les euros ?

Les dollars sont en général acceptés sur les sites touristiques, dans les restaurants, bars, grands magasins, boutiques de souvenirs et supermarchés, mais le taux de change proposé sera moins intéressant. Ceci dit, la plupart des prix sont affichés en pesos dominicains. Si vous envisagez de faire un gros achat dans une petite boutique ou sur un marché, n’hésitez pas à négocier avec le vendeur, il pourrait être intéressé par un paiement en dollars américains ou en euros. Dans les supermarchés et dans les centres commerciaux, il sera difficile de négocier les prix. La meilleure solution est de faire des retraits en monnaie locale aux distributeurs pour profiter de meilleurs taux de change.

Est-il préférable de changer mon argent à l’aéroport ?

C’est plus pratique, pour payer votre taxi depuis l’aéroport et réaliser vos premiers achats. Mais si vous devez changer de l’argent, nous vous conseillons plutôt de vous diriger vers l’une des principales banques de République dominicaine : le taux quotidien de la Banque Centrale sert de référence pour les opérations de change. La différence de taux entre les banques est donc anecdotique. Les banques ferment à 17 h 00 en semaine, mais la plupart des succursales des centres commerciaux restent ouvertes jusqu’à 19 h 00/20 h 00. Vous trouverez des distributeurs qui sont accessibles tard le soir dans les supermarchés et  les centres commerciaux. . Cependant, pour des raisons de sécurité, il est préférable de solliciter les services de change ou de faire des retraits au fur et à mesure.

À combien s’élève la TVA en République dominicaine ?

L’ITBIS (Impuesto sobre la Transferencia de Bienes Industrializados y Servicios) ou la taxe sur la valeur ajoutée pour tout transfert de biens et services industriels) est de 18 % et s’applique à la plupart des transactions. Dans les restaurants, les bars et les hôtels, 10 % supplémentaires sont automatiquement ajoutés pour les frais de service.

Quel est le taux de change actuel ?

Les devises étrangères fluctuent de jour en jour, en fonction du marché. Vous pouvez consulter les taux de change directement auprès des banques et des bureaux de change.

Existe-t-il une obligation légale si je voyage avec des enfants ?

Si les enfants sont étrangers, assurez-vous de ne pas oublier leur passeport. Mais si un de leurs parents réside en République dominicaine, la législation est différente. Consultez votre compagnie aérienne pour savoir quelles sont les procédures à suivre lorsqu’un mineur non accompagné doit voyager.

J’ai réservé mes vacances en République dominicaine et je suis une personne à mobilité réduite. Est-il possible de louer un fauteuil roulant électrique en République dominicaine ?

Oui, bien sûr. C’est très simple : vous pouvez appeler le 1-844-283-8989 (numéro sans frais) ou vous rendre sur le site www.scootersdr.com

Quels aliments et plats typiques devrais-je goûter ?

La nourriture dominicaine est très diversifiée. Le matin, essayez le mangú (une purée de plantains verts bouillis) avec des œufs, du fromage frit et du salami frit, le petit déjeuner traditionnel dominicain. Au déjeuner, n’oubliez pas de déguster notre bandera dominicana (le drapeau dominicain). C’est notre assiette de déjeuner typique ; elle contient du riz, des haricots rouges, un ragoût de viande, et des tostones (des plantains verts écrasés et frits). Les chicharrón (couennes de porc), le locrio de pollo, un riz frit au poulet, le mofongo des plantains au porc frit ou aux crevettes, de l’ail, du poisson sauce noix de coco, du crabe en sauce et des conques, de la chèvre rôti ou en sauce avec du manioc bouilli, et le sancocho (un ragoût contenant sept types de viande) accompagné d’un avocat pour le dîner. Et bien sûr, n’oubliez pas d’essayer notre pain de manioc, et notre queso de hoja, un fromage artisanal au lait de vache.

Voici quelques exemples de desserts dominicains très populaires : la noix de coco râpée à la crème, les haricots doux, nos desserts à base de lait fermenté, nos bonbons à l’orange, notre confiture de lait, nos desserts à la papaye et à l’ananas, et notre pâte de goyave et de noix de cajou trempée dans le sirop. On vous proposera un peu partout des jus de fruits tropicaux ou des milk-shakes aux fruits appelés « batidas » de fruit de la passion, goyave, ananas, orange, fraise, mangue, mandarine et papaye.

N’oubliez pas de goûter notre jus de canne à sucre frais provenant directement de nos champs. Nous vous conseillons également  l’eau de noix de coco dominicaine de l’une de nos centaines de cocoteraies et forêts. Vous ne resterez surement pas insensible à la délicieuse pulpe épaisse de la noix de coco dominicaine.

Saint-Domingue, la capitale, vaut-elle le détour ?

Tout à fait ! Saint-Domingue est la première ville des Amériques, elle a été désignée capitale américaine de la culture en 2010. Sa Ville Coloniale est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, vous y trouverez de nombreux musées, galeries d’art et des espaces culturels ainsi que les restaurants les plus populaires de la ville. Vous pouvez vous rendre à Saint-Domingue facilement et à moindre coût. En effet, pour moins de 10 $ US, vous pouvez faire le trajet depuis Punta Cana, Samaná, La Romana ou Puerto Plata dans un bus confortable et climatisé des sociétés Expreso Bávaro, Caribe Tours ou Metro Tours. Nous vous conseillons de passer la nuit sur place. Si vous souhaitez faire l’aller-retour dans la journée, renseignez-vous sur la durée du trajet.

Pourrais-je voir un match de baseball pendant mon séjour ?

Pour assister à un match de baseball, ou de « juego de pelota » comme nous l’appelons en République dominicaine, vous devez programmer votre voyage pendant la saison de baseball, de mi-octobre à fin janvier. Le vainqueur de notre championnat représente la République dominicaine dans ce que l’on appelle les Caribbean Series, où s’affrontent les champions de Porto Rico, du Mexique et du Venezuela. Peu importe où vous séjournez, vous trouverez un stade de baseball. Voici la liste des stades de baseball de notre pays : Saint-Domingue (Stade Quisqueya), Santiago (Stade Cibao), La Romana (Stade Francisco Micheli), San Pedro de Macorís (Stade Tetelo Vargas) et San Francisco de Macorís (Stade Julián Javier). Pour les horaires, les billets, les prix ou toute autre information, rendez-vous sur le site officiel de la Ligue dominicaine de baseball.

J’aimerais amener mon drone : ai-je besoin d’une autorisation ? Existe-t-il des restrictions en République dominicaine ?

L’utilisation des drones est réglementée par l’Institut dominicain de l’aviation civile (Instituto Dominicano de Aviación Civil, l’IDAC). Depuis avril 2018, si votre drone pèse moins de 2 kg, aucune licence n’est nécessaire. Cependant, nous vous conseillons vivement de demander une autorisation à l’IDAC (http://www.idac.gob.do) avant d’entrer dans notre pays, car le département des douanes à l’aéroport a tendance à détenir ce type d’article pour exiger le paiement de droits et taxes. Une lettre d’autorisation peut faciliter votre entrée dans notre pays.

Par ailleurs, veillez à respecter les conditions d’utilisation suivantes :

  • Votre drone doit être fait de matériaux souples pour éviter d’endommager un objet ou de blesser une personne en cas de collision.
  • Le drone doit être actionné manuellement et la personne qui le dirige doit être en mesure de maintenir un contact visuel direct permanent tout au long de l’utilisation. La distance maximale autorisée entre le drone et la personne qui le dirige ne doit pas excéder 122 mètres.
  • Vous ne devez pas piloter votre drone dans un rayon de 8 km d’un aéroport.
  • Vous devez piloter votre drone dans des conditions de visibilité optimales (pas pendant la nuit par exemple) et celui-ci devra rester en permanence dans votre champ de vision, sous votre contrôle.
  • Avant de commencer à piloter votre drone, vous devez vous assurer qu’il fonctionne correctement.
  • Demandez une autorisation verbale à votre hôtel ou dans toute propriété privée sur laquelle vous avez l’intention de piloter votre drone, lorsque la zone n’est pas bondée, afin de ne pas porter atteinte à la vie privée des passants.
  • Si le poids de votre drone dépasse les 2 kilos autorisés, vous devrez obtenir un permis délivré par l’IDAC.  Prenez directement contact à l’adresse suivante DTAC@idac.gov.do pour recevoir le formulaire de demande et engager le processus au moins un mois avant votre voyage.

Si le poids de votre drone dépasse les 2 kilos autorisés, vous êtes tenu par la loi de faire une demande d’autorisation à l’IDAC (http://www.idac.gob.do). Sur cette demande, vous devez spécifier la date, l’heure et le lieu d’utilisation, ainsi que sa nature (commerciale ou personnelle).

Nous vous conseillons de rester informés sur l’évolution des règlementations de l’IDAC.

Est-ce qu’il y a des périodes d’interdiction de pêche en République dominicaine ?

Oui, la République dominicaine impose plusieurs périodes d’interdiction de pêche. Selon la loi, il est interdit à toute personne de pêcher, consommer ou posséder les espèces marines suivantes pendant les périodes indiquées :

Homard : 1er mars – 30 juin

Crabe : 1er mars – 30 juin

Conque : 1er juillet – 31 octobre

Cela implique également que ces espèces marines ne doivent pas être disponibles à la vente, ni servies dans des établissements alimentaires, marchés ou autres locaux commerciaux pendant les mois d’interdiction de pêche.

La pêche au poisson-perroquet et au requin est formellement interdite à tout moment, toute l’année. Enfreindre ces lois entraînera de lourdes amendes et l’emprisonnement.

J’ai d’autres questions avant mon arrivée, à qui puis-je les poser ?

Le ministère du Tourisme compte plus de 29 bureaux et représentants à l’étranger, aux États-Unis, au Canada, à Porto Rico, en Amérique du Sud, en Europe, en Asie et en Australie. N’hésitez pas à les contacter directement si vous avez des questions.

Start typing and press Enter to search

Send this to a friend