Se Déplacer en République Dominicaine

Les transports publics

Le réseau de transport public de la République dominicaine est étonnamment moderne et étendu. Les Dominicains sont constamment sur la route, pour rendre visite à leur famille à la campagne, pour le travail ou pour se rendre à l’école. Les taxis sont omniprésents, Uber est présent à Saint-Domingue, à Santiago et à Puerto Plata. Où que vous souhaitiez aller, vous trouverez toujours un bus, grand ou petit, pour vous y amener. Les transports en commun restent le moyen de déplacement le plus économique, c’est aussi un excellent moyen d’être réellement immergé dans le quotidien des Dominicains.

Métro de Saint-Domingue

Il y a deux lignes de métro à Saint-Domingue, ce moyen de transport est principalement utilisé par les résidents pour aller au travail. Il peut aussi être très pratique pour visiter la ville. La ligne 1 traverse la ville du nord au sud, le long de l’avenue Máximo Gómez. Elle part de la zone de Villa Mella jusqu’à Centro de los Héroes, où se trouvent le Congrès, la Cour suprême de justice et le ministère de l’Immigration. La station Casandra Damirón de la ligne 1 vous amène directement à Plaza de la Cultura où vous trouverez les principaux musées de la ville et le Théâtre national. La ligne 2 traverse, elle, la ville d’est en ouest, le long de l’avenue John F. Kennedy, elle dessert le centre commercial Ágora, à la station Pedro Mir, et le stade olympique Felix Sánchez. Un billet aller-retour en métro coûte 15 DOP que vous devrez créditer sur une carte de métro rechargeable, un aller-retour vous coûtera 40 DOP et un forfait quotidien 80 DOP. Le métro est ouvert tous les jours de 6 h 00 à 22 h 30.

Taxis

Vous trouverez des taxis un peu partout en ville. Ils stationnent généralement à l’entrée des principales gares routières ou dans les zones hôtelières et touristiques. Dans les grandes villes comme Saint-Domingue, Santiago et Puerto Plata, vous pouvez appeler les principales entreprises offrant ces services, elles sont disponibles 24h/24. Vous pouvez aussi demander à votre hôtel, restaurant, etc. de vous conseiller ou même de vous commander un taxi. À Saint-Domingue, par exemple, des entreprises comme Apolo Taxi ou Aero Taxi sont très populaires. Lorsque vous appelez, demandez à l’agent de vous confirmer la couleur de la voiture et le temps d’attente estimé. Il est également recommandé de demander une estimation du prix pour votre trajet. En ville, les tarifs sont fixés par l’association des taxis.

UBER et Cabify

L’application de covoiturage UBER est disponible en République dominicaine depuis 2015, ce service vous sera proposé dans trois grandes villes : Saint-Domingue, Santiago et Puerto Plata. Cabify propose également ses services à Saint-Domingue. Ces applications sont aussi sûres en République dominicaine que dans n’importe quel autre pays. De plus en plus de touristes y ont recours pour éviter les problèmes de communication. En effet, avec ce genre de service, aucun appel n’est nécessaire. Les voitures sont, en général, de meilleure qualité, elles sont équipées de ceintures de sécurité et de climatisation. De plus, si la circulation est bonne, ce genre de service peut être plus économique.

 

Voyages de longue distance locaux

Service de bus interurbain

En République dominicaine, une offre de bus pratique et abordable relie les principales régions du pays. Des bus modernes, climatisés avec connexion Wifi sont ainsi proposés par trois entreprises sérieuses dans les principales stations du pays. Les bus Metro Tours relient Saint-Domingue, Santiago, Puerto Plata, Sosúa, La Romana/Casa de Campo, et propose des départs quotidiens vers Port-au-Prince, à Haïti. Les bus Caribe Tours desservent Saint-Domingue, Santiago, Puerto Plata, Sosúa (avec des départs quotidiens plus fréquents) Barahona, Cabrera, Jarabacoa, La Vega, Montecristi, Samaná, mais aussi d’autres villes de la République dominicaine et d’Haïti. La société Expreso Bávaro est la seule à proposer des bus reliant Saint-Domingue et Bávaro tous les jours, et cette ligne est très pratique pour aller à Punta Cana.

Les tarifs des bus varient entre 200 et 500 DOP pour un aller simple. Présentez-vous au moins une heure avant le départ pour être sûr d’avoir un siège et apportez une veste ou une écharpe, car ces autobus ont tendance à mettre la climatisation à fond.

Service de minibus low-cost ou Guaguas

Des minibus privés appelés guaguas effectuent chaque jour des trajets réguliers. Ils vous proposent des trajets vers les grandes villes ou des trajets longue distance vers n’importe quelle destination en République dominicaine.

Les guaguas longue distance disposent d’une connexion Wifi, ils sont aussi confortables que les grands autobus, mais ils peuvent accueillir un maximum de 20 à 25 passagers. Les bus «Expreso» ne s’arrêtent pas en chemin pour prendre des passagers et proposent ainsi un service plus rapide.

 

Les transports en ville

Les minibus

Les guaguas du centre-ville sont des fourgonnettes blanches, elles s’arrêtent pour prendre ou déposer les passagers sur un trajet défini, autant de fois qu’il le faut. Il s’agit du moyen de transport le plus lent en ville. Les passagers sont entassés, chaque espace est exploité. Les guaguas restent néanmoins le moyen le plus économique pour vous déplacer en ville. Nous vous conseillons d’avoir de la monnaie, car ces minibus ne transportent pas beaucoup d’argent. Si vous n’avez pas de monnaie, vous pourriez être bloqués ou devoir payer plus. Dans chaque guagua, il y a un chauffeur et un chef de bus qui appelle les passagers le long de la route et qui s’occupe de la vente et de la collecte des billets. Il demande aussi au chauffeur de s’arrêter. Informez le chef de bus de votre destination, dès que vous embarquez, et préparez-vous à payer immédiatement ou lorsque cela vous sera demandé.

Les motos-taxis ou Motoconchos

Les motos-taxis sont populaires parmi les habitants des grandes villes comme Saint-Domingue, Puerto Plata ou Jarabacoa, car elles offrent un service rapide et économique. Malheureusement, c’est aussi le mode de transport le plus dangereux en ville, là où il y a plus de circulation. Beaucoup de motos-taxis ne fournissent pas de casques, bien que la loi les y oblige. Par contre, opter pour une moto-taxi respectueuse des limites de vitesse dans les villes montagneuses de Jarabacoa et de Constanza est un excellent moyen d’admirer le paysage. Les conducteurs des motos-taxis officiels portent généralement un gilet fluorescent, mais ce n’est pas toujours le cas. Pour les contacter, demandez l’arrêt de motoconcho de votre ville, ou demandez conseil à votre hôtel ou maison d’hôtes. Les tarifs varient de 25 à 75 DOP en ville, en fonction de votre trajet.

Les taxis partagés ou Conchos

Vous pourrez aussi trouver des taxis partagés appelés carritoconchos, carritos ou tout simplement conchos. Ils opèrent de la même manière que les guaguas en ville. Ils proposent des itinéraires spécifiques et s’arrêtent n’importe où sur la route, à la demande des passagers. Vous les trouverez dans les grandes villes, villes et villages. Ce mode de transport est légèrement plus confortable que les guaguas, bien que les passagers soient aussi entassés à l’arrière et à l’avant. Les tarifs varient entre 25 et 50 DOP, en fonction de la distance parcourue, ce qui est considérablement moins cher qu’un taxi privé qui est disponible à partir de 150 DOP.

 

Autoroutes

La République dominicaine est desservie par de vastes autoroutes modernes reliant le littoral, les villes et les destinations touristiques les plus populaires. Elles sont en bon état et permettent de voyager en admirant le paysage. Les autoroutes de Saint-Domingue à la péninsule de Samaná, de Jarabacoa, ou celles qui longent de la côte de Puerto Plata offrent une vue magnifique sur les merveilles de la République dominicaine.

Nous vous recommandons de privilégier ces cinq autoroutes principales, surtout si vous prévoyez de louer une voiture pour explorer plusieurs régions. En fonction de l’origine et de la destination de votre trajet, vous devrez passer par un certain nombre de péages. Nous vous conseillons de vous renseigner avant d’organiser votre voyage. Par exemple, l’autoroute de Saint-Domingue à Boca Chica ne contient qu’un seul péage, alors qu’il y en a quatre sur celle de Saint-Domingue à Bávaro. Les droits de péage varient entre 60 et 100 DOP. N’oubliez pas de prendre de la monnaie, en pesos dominicains. Les dollars sont acceptés, mais on vous rendra la monnaie dans la devise locale.

Route nº 1 : autopista Duarte, de Saint-Domingue à Santiago : l’autoroute Duarte est une autoroute à quatre voies reliant le nord et le sud de la République dominicaine. La deuxième plus grande ville est à deux heures de route de la capitale, et cette autoroute vous mène également à Jarabacoa et à La Vega.

Route nº 3 : autopista Las Américas : cette autoroute relie l’aéroport international Las Américas à la ville de SaintDomingue, si vous allez vers l’ouest, ou à la ville balnéaire de Boca Chica en allant vers l’est. Elle vous mènera jusqu’à l’Autopista Coral, en direction de La Romana.

Route nº 3 : autopista Oscar de la Renta : cette autoroute, également connue sous le nom d’Autopista del Coral, relie Saint-Domingue à la station balnéaire de Punta Cana en moins de trois heures, en contournant Higüey, et elle permet d’atteindre La Romana en moins d’une heure.

Route nº 5 : carretera de Puerto Plata : cette autoroute à deux voies longe la côte nord, c’est l’une des routes les plus pittoresques du pays. Elle longe des villages de pêcheurs, des plages, mais aussi des collines verdoyantes et vous donne un aperçu du campo dominicain.

Route nº 7 : autoroute de Saint-Domingue à Samaná : l’autoroute nº 7 relie Saint-Domingue à la péninsule nord-est de Samaná. Cette autoroute vous offre un panorama sans pareil. Vous pourrez en effet admirer les collines de cocotiers des plantations d’huile de noix de coco surplombant une mer bleu azur. Vous pouvez aussi vous rendre à Las Terrenas par le Boulevard Turístico del Atlántico / Route 133. Ce trajet vous coûtera un droit de péage de 11 $ US, mais ces routes qui serpentent sur la côte vous offriront des paysages à couper le souffle. Un arrêt panoramique vous sera même proposé pour admirer la baie de Cosón.

Location de voitures

Toutes les grandes sociétés de location de voitures sont présentes en République dominicaine, dans les aéroports internationaux ou en centre-ville. Pour obtenir les meilleurs tarifs, nous vous conseillons de réserver votre véhicule à l’avance.

La location d’une voiture peut s’avérer utile si vous séjournez dans une région comme Puerto Plata, Punta Cana, Samaná ou Barahona. Disposer d’un véhicule simplifiera l’exploration de nos longues côtes. Des locations de véhicule vous seront également proposées en ville. Privilégiez les sociétés de marque connue ou demandez conseil à votre hôtel. Pour plus de sécurité, nous vous recommandons de louer un véhicule à quatre roues motrices et de garder une carte des routes à portée de main. Il est aussi conseillé d’investir dans un guide de voyage renommé et d’apprendre quelques phrases utiles en espagnol.

Pour louer un véhicule, vous devez :

  • Être âgé de 25 ans et
  • Être muni d’un permis de conduire valide dans votre pays d’origine.

Optez pour une assurance tout risque et demandez l’option Casa del Conductor qui vous garantit de ne pas être immédiatement envoyé en prison en cas d’accident grave ayant entrainé des dommages corporels. Les voitures vous seront en général confiées avec le réservoir d’essence plein et vous devrez les rendre dans le même état.

 

Les vols intérieurs

Pour vous déplacer d’une région à l’autre rapidement, vous pouvez aussi prendre un vol charter. Les aéroports nationaux énumérés dans la liste suivante proposent des vols réguliers entre les principaux sites touristiques de la République dominicaine : Saint-Domingue, Samaná, Punta Cana, Puerto Plata et Barahona. Les compagnies aériennes sont les suivantes : Air Century, SAP Group, TAS Jet, M&N Aviation, et Aerolíneas Mas.

L’aéroport international de La Isabela (JBQ), également appelé Aeropuerto Higüero, propose des vols charters intérieurs quotidiens à destination d’Haïti et de Cuba.

L’aéroport international Arroyo Barril (MDAB) situé à Samaná, dessert des vols intérieurs en provenance de Punta Cana.

L’aéroport international de María Montez (BRX) se trouve juste à la sortie de Barahona et propose principalement des vols intérieurs.

L’aéroport international de Punta Cana (PUJ) dessert uniquement des vols charters intérieurs.

Start typing and press Enter to search

Send this to a friend